Bonjour à tous, 

A travers ce petit carnet, partons découvrir les entrailles du département des Yvelines ! Entre chateaux, propriétés luxueuses et forêts domaniales, le département regorge de lieux méconnus. Versailles, préfecture du département, fut capitale du Royaume de France sous l'ancien régime. Versailles, dont le carnet complet est à découvrir ici 

Débutons ce carnet par Saint Germain en Laye, à l'ouest de Paris.

Cette commune à son histoire qui est totalement liée à son château, qui fut la résidence des Rois de France jusqu'à que Louis XIV décida d'aller s'installer à Versailles. Sa forêt est un ancien domaine de chasse royal. 
La ville est accessible en RER A depuis Paris intramuros, ainsi qu'avec la ligne Transilien N depuis Paris Saint Lazare ou bien Versailles Rive Droite avec la ligne N, ou Versailles Chantiers avec la ligne U, toutes les deux en correspondance à Saint Cloud avec la ligne N pour St Germain Grande Ceinture. 

Les premiers pierres du château sont construites vers 1124 par Louis VI qui voulait imposer sa puissance et son autorité aux seigneurs d'Île de France. Le château sera par la suite agrandit par Saint Louis et y fait construire la Sainte Chapelle. En 1346, le château sera pillé et brulé avant qu'il ne soit reconstruit 20 ans plus tard par Charles V. En 1415, le pays est de nouveau pillé ainsi que le château, qui sera finalement occupé par les Anglais de 1417 à 1440. Sous François 1er, ce château deviendra sa résidence royale préférée et y fera restaurer celui-ci. 

Henri II, né à Saint-Germain-en-Laye, devient roi en 1547. C'est cette même année que se situe l'épisode du coup de Jarnac au cours d'un duel qui se déroule sur l’esplanade du château, le 10 juillet 1547. Le nouveau roi entreprend la construction du « château neuf », dont il charge l'architecte Philibert de l'Orme. les travaux sont commencés en 1559, mais la construction ne sera terminée que sous le règne d'Henri IV, vers 1600.

Charles IX, en 1561, y établit la première manufacture de glaces, à l'instar de celles de Venise. Le roi Louis XIII passe son enfance au Château-Vieux de Saint-Germain. Plus tard, c'est au cours d'une partie de chasse, le 23 septembre 1617, qu'il découvre le site de Versailles où il se fait construire rapidement un rendez-vous de chasse. Louis XIV voulait montrer sa puissance, déménage alors lui et sa cour à Versailles afin de construire un château à la taille de sa puissance ! Il aura auparavant entamé des travaux à St Germain ainsi qu'il aura confié à André Le-Nôtre, la création de jardins ... à la française bien sûr !

L'Eglise de Saint Germain qui aura connu de nombreuses péripéties pendant sa vie.

Les jardins à la Française d'André le Nôtre à Saint Germain en Laye face au château que Louis XIV ordonna de créer

Vue en direction de l'immense forêt royale qui était le domaine de chasse des Rois

Vu au loin, à environ 20 kilomètres, sur le quartier d'affaires de Paris La Défense.

Vue panoramique sur l'esplanade du château. Cliquez sur l'image pour l'agrandir. 

Vue sur la zone ouest de Paris depuis l'Esplanade du chateau avec la forêt domaniale à droite.

Au départ de Paris Montparnasse, en prenant la ligne N du Transilien ou un TER Centre , vous arriverez directement à Rambouillet. Rambouillet rime avec son chateau, ancienne résidence royale et ancienne résidence d'été présidentielle de 1896 à 2009. Le château a accueilli le premier sommet du G6. Le château est issu de la transformation d'un manoir en 1374 pour devenir ainsi le chateau qu'il est aujourd'hui. 
A travers les époques, le château fut pillé, incendié mais reconstruit. Au fil des siècles, les différents rois achetèrent de plus en plus de terres autour de celui-ci, afin d'en faire des terrains de chasse. François Ier vient souvent à Rambouillet. Il y meurt le 31 mars 1547 d'une septicémie. 
En décembre 1783, Louis XVI fait l'acquisition du château pour une somme colossale, trouvant son précédent chateau trop petit. Marie-Antoinette déteste Rambouillet dont elle trouve l'allure « gothique » et elle appelle la demeure tant aimée de son mari pour la chasse, "la crapaudière". Pour tenter de lui faire aimer le domaine, Louis XVI fait réaménager une aile pour des nouveaux appartements au gout du jour et il fait construire dans le plus grand secret une ferme et une magnifique laiterie, inaugurée en juin 1787, et remanier les jardins par Hubert Robert dans le style anglais, pittoresque, qui plaît tant à la reine. 
Après avoir été laissé à l'abandon pendant quelques années, Napoléon Ier le remet en état où la restauration se terminera en 1807. Sur le chemin de l'exil, Napoléon passe une dernière fois à Rambouillet la nuit du 29 au 30 juin 1815.

En 1975, le château de Rambouillet abrite le premier sommet des pays les plus industrialisés, à l'initiative du président Giscard d'Estaing. Outre la France, cinq autres pays sont représentés respectivement par Helmut Schmidt pour l'Allemagne, Gerald Ford pour les États-Unis, Aldo Moro pour l'Italie, Takeo Miki pour le Japon et Harold Wilson pour le Royaume-Uni. D'autre part, le château accueille régulièrement les chefs d'État étrangers en visite en France, comme Boris Eltsine, Hosni Moubarak ou Nelson Mandela. En 1999, le château est le lieu de rédaction d'une proposition d'accord de paix entre la Yougoslavie et les Albanais du Kosovo, que la Yougoslavie rejette, ce qui conduit peu après à la guerre du Kosovo.

Il est classé aux monuments historiques depuis 1896

Les anciens bâtiments des gardes royaux  

Les jardins de Rambouillet                                  

N'ayant pas eu le temps cette fois-ci de visiter la laiterie, la bergerie nationale, etc ... , ce carnet sera complété fin juillet 2017. :) 

Rambouillet, dont l'hôtel de ville fut donné aux "habitans" en l'an 1809 par Napoléon le Grand

Prenons la route des villes et villages parsemés dans les Yvelines.
Débutons notre petit tour par Chevreuse avec le chateau de la Madeleine, hébergeant le siège du parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse est un château fort dont la construction débuta en 1030 construit par Gui Ier, seigneur de Chevreuse. Il reste néanmoins très bien conservé. 

A la La Celle-Les-Bordes, le village regorge de trésors avec l'Auberge de l'Elan au petit matin 

Le château du centre-ville au petit matin 

Le château de La Celle construit dès 1610 pour Claude de Harville, il a été acquis en 1870 par le duc d'Uzès qui en fit le centre de son équipage de chasse à courre, le « Rallye-Bonnelles », installant notamment sa meute de chiens dans le vaste chenil. La célèbre duchesse d'Uzès (1847-1933) dirigea ensuite l'équipage de 1878 à sa mort. Après elle, le château appartint à son petit-fils, le duc de Brissac. 

En face du château, l'Eglise de la Celle-les-bordes                     

En prenant la route de Clairefontaine, nous arrivons devant le CNF (centre national du football), là où l'équipe de france de football s'entraîne.

Dans ce petit village de 800 âmes, une charmante petite église a quelques mètres de l'hôtel de ville.                        

Le carnet sera complété au fur et à mesure de mes prochains déplacements dans la région :)